LA PAGE DU VIGNERON
 
 
LE VIN D'ICI... ET D'AILLEURS...
Idée et composition de Max Grimm
 
 
La complexité du vignoble vaudois ne peut s'exprimer en quelques mots.
C'est un continent à explorer, en prenant son temps.
Vous voulez en savoir davantage ?
 
Le territoire ou pays de Vaud, canton suisse francophone entré dans la Confédération en 1803, s'étend entre la rive nord du lac Léman et la pointe sud du lac de Neuchâtel, rejoignant au nord le lac de Morat (enclave dans le canton de Fribourg).
 
Le Pays de Vaud, bordé par le Jura à l'ouest et les Alpes à l'est, produit un quart des vins suisses.
 
La longue tradition viticole vaudoise remonte aux vignobles du Dézaley cultivés dès le Moyen Âge par les moines cisterciens.
 
Le Pays de Vaud nous offre 26 appellations d'origine contrôlée et deux Grands crus (Dézaley et Calamin) dont une grande gamme de vins exquis issus du Chasselas ainsi qu'un bon nombre d'excellents vins rouges.
 
Le vignoble vaudois se place au deuxième rang des régions viticoles suisses. Il se distingue avant tout par ses vins blancs frais et fruités de cépage Chasselas dont la finesse des arômes multiples reflète la grande diversité des sols.
 
Il couvre 3 211,7 km2 et abrite 602 099 habitants. À l'ouest, il déborde sur les chaînons du Jura (mont Tendre, 1 680 m, La Dôle, 1 677 m), entaillés par l'Orbe et la vallée de Joux. Au sud-est, il atteint la haute Sarine (pays d'Enhaut) et les Alpes (massif des Diablerets, 3 210 m).
 
L'agriculture tient encore une place importante (céréales, betteraves, fourrages, cultures maraîchères et fruitières, tabac) et comprend des vignobles fameux sur les rives ensoleillées du Léman (vignoble de la Côte, entre Nyon et Morges; vignoble de Lavaux, entre Lausanne et Vevey; vignoble du Chablais, de Villeneuve à Ollon). L'élevage bovin et la sylviculture se pratiquent surtout dans le Jura et dans les Alpes.
 
Histoire :
Le "pagus Valdensis", dont les Romains firent la conquête en 58 av. J.-C., subit leur empreinte. Occupé par les Burgondes au Ve siècle, le pays appartint de 888 à 1032 au royaume de Bourgogne Transjurane, puis fut la possession des ducs de Zähringen jusqu'en 1218 et passa ensuite à la maison de Savoie. Les Bernois, qui le disputèrent à celle-ci aux XVe et XVIe siècle et s'en rendirent définitivement maîtres en 1617, y introduisirent la Réforme. Leur domination suscita, en 1723, le soulèvement dirigé par le major Davel, qui échoua. Les Vaudois profitèrent de la présence des troupes françaises pour se rendre indépendants et proclamer la "République lémanique" (janvier 1798). Quelques mois plus tard, celle-ci se transformait en un "canton du Léman", membre de la République helvétique. Avec l'acte de Médiation (1803), le canton prit son nom actuel. Il se dota en 1831 d'une Constitution libérale, qui devait être plusieurs fois remaniée dans le courant du XIXe s.
Haut
 
LES VINS DE LAVAUX
  Petit paradis helvétique, cette magnifique région, située en plein coeur de la Riviera Vaudoise, au bord du lac Léman, nous offre un paysage de traditions unique au monde.
   
  Elle s'étend sur plus de 830 hectares de Lausanne à Montreux et fait face aux imposantes montagnes Françaises.
   
  Si on parle de la vigne dans le Lavaux avant l'an 900, c'est au 12ème siècle, grâce au labeur acharné des moines cisterciens qui, de leurs mains, sculptèrent les coteaux abrupts en leurs donnant cet aspect de vignes en terrasses.
  Ainsi fut créé ce magnifique paysage, le plus beau du canton de Vaud et certainement le plus fabuleux du pays.
Haut
 
LES VINS DU VALAIS
 
Avec une surface viticole de 5250 ha, 20 000 vignerons et 700 maîtres de chai, le Valais est non seulement la plus grande région viticole suisse, mais il offre aussi la plus grande diversité de vins, tant pour les rouges que pour les blancs.
 
Les appellations les plus connues sont le Fendant et la Dôle, mais les spécialités valaisannes gagnent de plus en plus d'importance. Elles sont issues de cépages indigènes vinifiés séparément ou en assemblage.
Haut
 
LES VINS DE GENÈVE
  Genève est le troisième canton viticole suisse et possède la densité viticole la plus forte du pays.
   
  Les collines entourant l'ouest du lac Léman se prêtent à une production très variée et à la mise en service des techniques viticoles les plus modernes.
   
  Jouissant d'un climat propice, de terroirs favorables et d'une diffusion efficace, la région de Genève produit un nombre croissant de vins distingués, des rouges comme des blancs qui se répartissent à peu près à parts égales.
Haut
 
LES VINS DE NEUCHÂTEL ET DE LA RÉGION DES 3 LACS
  La région des Trois Lacs, située sur les contreforts du Jura, borde les lacs de Neuchâtel, de Bienne et de Morat.
   
  Elle comprend des cantons francophones comme germanophones où coexistent des cultures qui se reflètent dans la variété de ses vins: tantôt sévères, voire austères, tantôt pétillants de joie de vivre.
Haut
 
LES VINS DU TESSIN
  Le Tessin est divisé par le Monte Ceneri en deux régions: le Sopraceneri au nord où l'on trouve encore des vignes en pergolas, et le Sottoceneri au sud.
   
  Les vignobles tessinois se trouvent traditionnellement éparpillés, en petites parcelles, et les vignerons vinifient généralement leur vendange en commun afin de garantir ainsi le niveau de qualité requis.
Haut
 
LES VINS DU RHIN  (Vignoble de Schaffhouse)
  Les 480 hectares du vignoble de Schaffhouse sont divisés en 5 régions :
   
  - Klettgau qui se trouve sur un plateau et englobe les communes de Hallau et Oberhallau.
   
  - Trasadingen, Gächlingen et Osterfingen (env. 150 ha) - Schaffouse (ville), au pied de la fameuse tour du Munot et les communes de Thayngen, Dörflingen, Bibern
   
  - Oberklettgau avec les communes de Siblingen, Löhningen, Schleitheim, Beringen Stein-am-Rhein, proche de la cité médiévale
   
  - Buchberg et Rüdlingen au bord du Rhin au sud du canton
Haut
 
VENDANGES ET TRAVAUX DE LA VIGNE
  Septembre et octobre sont sans conteste et depuis des siècles, les mois des vendanges.
   
  Dans presque tous les villages vignerons, on trouve des caveaux ouverts jour et nuit. Les vendangeurs de toutes nationalités, venus pour l'occasion, donnent une vie et une ambiance particulièrement chaleureuse en cette saison
   
  Vendanges 2004: après 2003, caractérisé par sa concentration due à la sécheresse et des chaleurs hors du commun, 2004 plutôt humide au printemps fût sauvé par des conditions automnales parfaites. Ce millésime se réconcilie avec la tradition par son équilibre. L'inquiétude du printemps et devenue satisfaction à l'automne.
Haut
 
Entretien pour diverses infos avec Jean-Daniel Dubois, Vignerons à Epesses (VD) et Vouvry (VS)
Haut
 
LES CÉPAGES
 
N'oubliez pas !... Pour déguster les crus vaudois, choisissez un verre adapté à ses crus.
 
Les cépages traditionnels sont :
  • Le Chasselas, lumineux et racé
  • Les Pinots noir, blanc et gris
  • Le Gamay ou Riesling/Sylvaner

et les spécialités comme :
  • le Plant-Robert
  • Servagnin
  • Charmont
  • Doral
  • Gamaret
  • Garanoir
  • et autres Diolinoir...

et d'ailleurs comme :
  • Les Chardonnay
  • Gewurztraminer
  • Viognier Chenin
  • Cabernet Sauvignon ou Franc
  • Syrah
  • ou Merlot...

pour n'en citer que quelques uns...

 
 
Le vigneron vaudois dispose de plus de trente cépages pour créer des vins de grande signature.
 
Aligoté
Aligoté
Bacchus
Bondoletta
Cabernet
         
Chardonnay
Chardonnay
Chasselas
Chenin
Cornalin
         
Durize
Gamaret
Gamay de Genève
Gamay gris
Garanoir
         
Gewurztraminer
Gouais
Granis nobles
Gringet
Heida
         
Humagne blanc
Humagne rouge
Marsanne
Grains noble
Marsanne surmaturés
Merlot gris
         
Merlot
Muscat rouge
Muscat blanc
Muscat rosé
Pinot blanc
         
Pinot gris
Plant-Robert
Rauschling
Réze
Roussanne
         
Sauvignon blanc
Sauvignon gris
Sauvignon rosé
Sylvaner
Syrah
         
 
 
Verdesse
Viognier
 
Fleurs de raisin
 
Haut